G4 Boyz nous parle de leur cheminement spirituel et du lancement d'une nouvelle vague

Le duo de rap new-yorkais G4 Boyz, Ice Baby et Buggy, sont deux frères d'origine nigériane et ghanéenne de Staten Island. Ensemble, ils ont développé un mélange flashy et énergique de trap et de gangsta rap, avec des thèmes lyriques régulièrement sur le patrimoine, l'argent et les bijoux. Fiers de leur héritage, ils l'utilisent comme carburant pour inciter les jeunes à être fiers de qui ils sont et à avoir confiance en eux, quelle que soit la situation.

 

On s'est assis (virtuellement) avec les gars du G4 pour parler sur leur héritage, leur spiritualité et bien sûr, l'escroquerie.

Interviewer Thelma Khupe

La photographie  Images de presse

g4 press pic #2.jpg

Tout d'abord, qu'avez-vous fait pendant cette période de distanciation sociale ?

 

Buggy : J'ai une petite salle de jeux ici, donc je viens d'enregistrer et de jouer à des jeux vidéo. J'ai aussi un studio donc je travaille, j'essaye de faire le plus de choses possible

 

Ice : Pour moi, j'ai écrit de la musique et des trucs comme ça. Préparez-vous à laisser tomber un peu de chaleur pour vous tous. Travailler, prier et jeûner.

 

 

Comment avez-vous trouvé le nom 'G4' et pouvez-vous me parler un peu du gang de Gwalla ?

 

Ice : À l'école, mon frère et moi nous habillions toujours, venant toujours tuer des trucs en Prada, Gucci, etc. Nous étions ces Africains qui devaient toujours faire leurs preuves.

Une fille qui s'appelle Britney m'a vu dans le couloir et m'a dit « Putain, tu voles tellement comme le G4 », j'étais comme « quoi ? ». Je ne savais pas ce que c'était, alors je suis allé faire des recherches et j'ai découvert que c'était un avion. Alors j'ai dit 'Tu sais quoi ? On va s'appeler G4 boys parce qu'on a notre propre niveau de flyness, tu me sens ?